5G : de promotion à critiques il n’y a qu’un pas.

Newsletter

Entre promotion et critiques : avant même son lancement, la 5G est déjà une star.

 

La 5G fait débat, on vous explique pourquoi.

Comme son nom l’indique, la 5G est la cinquième génération de réseaux mobiles. Elle a été pensée pour répondre aux nouvelles problématiques de datas et de connectivités modernes. Ses détracteurs posent la question d’une poursuite du progrès déraisonnée, face à des supporters qui y voient un virage de l’innovation (presque) indispensable.

 

Un enjeu technologique majeur

Pour certains, la 5G porte mal son nom. Elle suppose en soi une évolution dans la continuité des générations de réseaux mobiles précédentes. Or il s’agit ici plus d’une rupture, d’une nouvelle étape. L’avancée technologique permise par cette dernière pourrait bouleverser nos modes de vie, notamment avec l’explosion des objets connectés (déjà très présents) dans notre quotidien. Pourquoi ? Car elle permettra de supporter plusieurs appareils simultanément sans risque de saturation du réseau. De plus, ce dernier sera extrêmement réactif avec des temps de latence réduit à… zéro ! Pour les particuliers, cela se traduira notamment par plus de confort avec la vidéo, la réalité augmentée ou encore les jeux vidéos.

La 5G offrira également de nouvelles perspectives commerciales aux entreprises, comme en témoignent les enchères d’attribution des premières fréquences qui ont eu lieu le 29 septembre 2020. Ces dernières ont déjà rapporté la coquette somme de 2,786 milliards d’euros à l’état selon l’Arcep.

Vous l’aurez compris, la France s’apprête à prendre le virage “5G”.

 

L’exemple de la santé 

Mais les critiques face à cette technologie se font de plus en plus vives. 70 élus de gauche et écologistes, signataires d’une tribune au JDD, demandent un moratoire autour de ce sujet épineux. Demande immédiatement rejetée par le Président Emmanuel Macron, dénonçant une méthode “Amish” face à un virage de l’innovation qu’il considère comme indispensable. 

La première crainte de ses détracteurs est portée sur de potentiels effets néfastes sur la santé. Ils craignent que la multiplication des antennes pour supporter les basses fréquences de ce réseau ultra haut débit ait des effets inconnus sur la santé. Selon ce rapport publié le 1er septembre 2020 par le Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD), le Conseil général de l’économie (CGE), l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) et l’Inspection générale des finances (IGF), « il n’existe pas, selon le consensus des agences sanitaires nationales et internationales, d’effets néfastes avérés à court terme » concernant ces ondes électromagnétiques.  

Pour résumer, les études continuent, mais absolument rien n’a été prouvé.

 

L’environnement 

Pour ce qui est de l’environnement il n’y a pas de consensus.  La première inquiétude est la hausse de la consommation énergétique provoquée par un système aussi performant. Malgré le fait que la 5G soit plus économe sur le papier que la génération précédente, certains craignent une consommation boostée par l’accès rapide aux données, qui compenserait finalement les économies d’énergie réalisées.

C’est donc la balance coûts/avantages qui ne fait pas consensus ici.

 

Et la com dans tout ça

Il faut le rappeler, la 5G est aussi et surtout un enjeu (et un nouveau défi) commercial pour les entreprises. 5 à 10 fois plus rapide que la 4G, elle offre de nouvelles perspectives marketing, notamment grâce à la réalité augmentée (qui révolutionne l’expérience d’achat) et aux objets connectés. Ces derniers se feront très certainement plus présents lors des activations de marques dans le futur. Cela aura deux effets déjà connus aujourd’hui : d’abord une personnalisation accrue de l’expérience, mais aussi une interaction toujours plus importante entre marques et consommateurs. 

Le consommateur vivra SON expérience, unique et personnalisée avec les marques qu’il affectionne. Avec l’entrée en jeu de la réalité augmentée, de l’intelligence artificielle et de l’accélération en général de la navigation, les marques seront en mesure de proposer des expériences toujours plus immersives à leurs clients et à leurs communautés.

 

Donc…

Pour conclure, un premier constat s’impose : plus qu’un débat sur la santé ou l’environnement, la 5G remet encore un fois sur la table la crainte des Hommes face au progrès technique. Un progrès pas toujours compris, surtout dans une période de préoccupations aussi importante que celle que nous vivons, où la justification de l’arrivée d’une telle technologie peut être facilement remise en question.

Mais la 5G est aussi la promesse d’un monde plus connecté, plus informé, avec le lot de plus petites innovations qu’elle apporte qui, mises bout à bout, sont censées nous simplifier la vie et rendre nos échanges toujours plus rapides. Il ne nous reste plus qu’une chose à faire : attendre son lancement, observer son utilisation, et la comprendre pour la transformer en un outil réellement utile pour notre société. Une (nouvelle) affaire à suivre, donc.