L’essentiel de ce qu’il faut retenir

Newsletter

Google se met au régime : fini les cookies

La nouvelle est tombée le 14 janvier : Google a décidé de supprimer les cookies sous 2 ans. On ne parle pas des célèbres gâteaux, mais bien évidemment de l’outil de traçage du géant américain, son système servant à envoyer des publicités ciblées aux individus. Cette évolution va modifier en profondeur notre manière de parcourir le Web et l’utilisation qui est faite de nos données en ligne. 

Cela suit la démarche mise en oeuvre par d’autres géants du secteur, comme c’est déjà le cas pour Firefox (Mozilla) et pour Safari (Apple), qui ont fait ce choix il y a maintenant quelque temps.

Le système des cookies est depuis des années très critiqué par les associations du droit à la vie privée des internautes. Mais cette décision représente une perte conséquente pour l’univers de la publicité, ainsi qu’un coup dur pour certains pure players qui n’existent que par la vente d’espaces publicitaires.

Mais concrètement, qu’est ce que cette “petite révolution digitale” va changer pour les acteurs de la publicité en ligne ?

Google a conscience des conséquences que vont engendrer ce mouvement, et la disparition des traceurs numériques ne doit évidemment pas lui faire perdre sa place de leader qu’il partage aujourd’hui avec Facebook.

Son programme “Privacy Sandbox lancé en août 2019, continuera de permettre aux annonceurs d’envoyer des messages publicitaires ciblés. Néanmoins, cela évitera aux internautes d’être suivis par des balises numériques suite à leurs connexions. Cela signifie deux choses : premièrement, une meilleure transparence dans l’utilisation des données personnelles, et deuxièmement, un meilleur respect de la vie privée des internautes lorsqu’ils naviguent sur le Web. 

Cette nouvelle fait bien entendu couler beaucoup d’encre dans ce secteur pourtant très performant côté financier.  Cependant, à l’annonce de cette décision, plusieurs nouveaux acteurs du secteur devraient d’ores et déjà avoir commencé à développer des solutions alternatives, une problématique que nous ne manquerons pas de suivre avec attention tout au long de cette année 2020.